DAME PACH IN BANGKOK: la création Thaïlandaise à portée de clic.


Ce qui me frappe en premier lorsque débute mon échange avec Marine Forbin c’est son énergie et sa joie de vivre. Il y a quelque chose de communicatif chez elle, une vraie gouaille au sens noble du terme. C’est certainement ça qu’elle réussit à mettre dans Dame Pach in Bangkok, son concept-store en ligne spécialisé dans les créations thaïlandaises, et qui a attiré mon attention. Prêt-à-porter, accessoires, décoration… Dame Pach in Bangkok c’est un bout de Thaïlande qui s’invite chez soi.



Marine a vécu cinq ans à Bangkok, la trépidante capitale de Thaïlande. Cette « dingue de marchés, de brocantes » y trouve une effervescence culturelle et créative sans pareille. Germe l’idée de partager ses trouvailles et ses coups de cœur dégotés au fil de ses pérégrinations dans la ville mais aussi dans les différentes provinces du pays. « À Bangkok, on se promène et au fond d’une rue se cache une femme qui fait des chemises incroyables », s’émerveille-t-elle. Ainsi naît Dame Pach in Bangkok, tout simplement. Marine, alors toujours agent de chaînes de télévision comme France 24 en Asie du Sud-Est, façonne son projet et son site autour de la double facette de la création thaïe : les jeunes créateurs qui proposent un style moderne et l’artisanat traditionnel. Les uns ne vont pas sans l’autre car bien souvent la jeune garde créative a le talent de convoquer les savoir-faire ancestraux pour faire naître des pièces singulières et actuelles.

Marine Forbin, fondatrice de Dame Pach in Bangkok


Un exemple typique de cette rencontre entre modernité et tradition est l’utilisation de l’indigo, utilisé depuis très longtemps en Thaïlande, particulièrement dans le nord du pays. « L’indigo c’est un peu comme un curry. Ça dépend de l’humeur de la cuisinière et du temps passé dans la bassine » explique Marine qui aime référencer de belles pièces teintes en indigo. Concernant sa sélection de prêt-à-porter, elle ajoute « il y a des pièces dans la collection Dame Pach in Bangkok qui sont des bouquets de fleurs ». Des bouquets de fleurs ? « J’ai rencontré un artisan qui confectionne des vêtements à partir de fibres et teintures entièrement naturelles ». Le parallèle est bien trouvé : si tout du vêtement émane de la nature alors effectivement pourquoi ne pas comparer ça au travail d’un fleuriste. Cette passionnée a à cœur de valoriser le travail « magique » des créateurs. Marine en est convaincue, il faut petit à petit accompagner les clients vers une prise de conscience : elle pratique le prix juste, son souhait est de mettre en avant des pièces uniques, éthiques, faites à la main et cela évidemment a un certain coût.



Elle ne travaille qu’avec des créateurs ou des artisans qu’elle a elle-même dénichés, toujours en proposant peu de stock. Certains produits sont des co-créations qu’elle supervise. Parfois, les arrivages lui réservent quelques surprises quant à sa commande initiale mais « c’est aussi ça la Thaïlande, rien n’est grave tant que tout est beau ». Elle a appris à accepter les imprévus et à prendre le temps de tisser des liens avec ses partenaires. De retour en France depuis quelques mois, elle entretient avec eux un contact régulier. Eux aussi subissent de plein fouet la crise actuelle. Elle est la seule à les proposer en France pour la grande majorité.


Pourquoi ce nom, Dame Pach in Bangkok ?

En Thaïlande, tout le monde porte un surnom, souvent attribué à la naissance par les parents eux-mêmes. Pour honorer cette tradition, Marine donne au projet le surnom qui la suit depuis longtemps "Pach" et rajoute "Dame" qui fait référence au "khun" en langue thaïe, locution utilisée en signe de respect envers la personne à qui on s'adresse.

Le logo, lui, est une référence aux lanternes qui s'envolent vers le ciel lors du célèbre festival des lanternes, Loy Krathong*.

*pour en savoir plus sur ce festival, lisez l'article du Petit Journal Bangkok sur le sujet en cliquant ici.


Le coup de cœur de Comptoir de la Mousson ?

Les bougies d’Apichat.

Fruit d'une "jolie rencontre", cette collaboration met en lumière le travail d'un jeune artisan, Apichat, qui a commencé à créer des bougies "pour se détendre"dévoile Marine.

Toutes inspirées par le thème du voyage en Thaïlande, les senteurs disponibles sur le site de Dame Pach in Bangkok sont exclusives. Les bougies sont coulées à la main par Apichat avec une cire de soja naturelle.

Jasmin et agrumes, lavande et cannelle mais aussi tabac, rose et vanille ou encore tabac, bois de cèdre, vanille, musc et cannelle pour la bougie appelée Thong Lor, nom du quartier bangkokois où Marine vivait... tels sont les assemblages proposés pour un voyage olfactif garanti, à défaut de pouvoir arpenter Bangkok.

Apichat et ses bougies


La bonne adresse de Marine pour dîner à Bangkok ?

Le "คราม KRAM Cafe & Thai Kitchen".

https://www.facebook.com/krambkk/



Lien vers le concept-store digital de Dame Pach in Bangkok: https://damepachinbangkok.com/