La Thaïlande, terre de contrastes : l’essai passionnant d’Eugénie Mérieau

Mis à jour : avr. 11



Si vous avez envie d’aller au-delà des clichés souvent véhiculés sur la Thaïlande, de mieux comprendre un pays bien plus complexe qu’il n’y paraît si on s’arrête à ce qu’on a vu en faisant bronzette sur la plage de Phuket, l’excellent livre d’Eugénie Mérieau Thaïlandais. lignes de vie d'un peuple est pour vous.


Paru en septembre 2018, son essai dresse un tableau éclairant des paradoxes qui caractérisent le pays.








Thaïlandais. Lignes de vie d’un peuple est une mosaïque de portraits qui s’articule autour de grands thèmes : le concept de thainess, la place de l’argent, le contraste entre Bangkok et les zones rurales, les questions de genre et de sexualité et la réalité de l’exil pour certains activistes.

Intellectuels, artistes, ministres mais aussi un chauffeur de taxi, des entrepreneurs, des héritiers, une figure du féminisme thaïlandais, des étudiants dont Kritthanan Ditthabanjong, séropositif et volontaire auprès des personnes atteintes du VIH, tels sont ceux qui coexistent pour faire de la Thaïlande ce qu’elle est aujourd’hui, un pays aux multiples visages, et à qui Eugénie Mérieau donne la parole sous forme d’entretiens inédits ou de portraits.

L’auteure annonce la couleur dès les premières pages, à travers une note d’intention : « L’objectif de cet ouvrage est de mettre en relief ces contradictions, ces paradoxes et ces contrastes, qui sauront peut-être éveiller chez le lecteur, comme ils l’ont fait il y a de nombreuses années chez son auteur, une irrésistible fascination. »

N’est-ce pas finalement en s’approchant des contrastes d’un peuple et d’un territoire qu’on nourrit sa passion pour celui-ci. Un peu comme dans une rencontre amoureuse, ce sont les paradoxes inhérents à l’état d’être humain de l’Autre qui sont finalement ce qui le rende intriguant et fascinant. Grâce à son nouvel essai, Eugénie Mérieau nous montre bien que la découverte de la Thaïlande est une aventure sans fin. Il faut se défaire de sa grille de lecture personnelle et se laisser happer par cette terre et ce peuple aux innombrables facettes.


EUGENIE MERIEAU, SPECIALISTE DE LA THAÏLANDE


Docteure de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), chargée d’enseignement à Sciences-Po Paris, Eugénie Mérieau a travaillé huit ans en Thaïlande à l’institut du roi Prajadhipok sous la supervision du parlement thaïlandais et à l’université Thammasat à Bangkok. Cette politologue et juriste de formation est actuellement chercheuse invitée à l’Institut de Droit Global (IGLP) de la Harvard Law School et postdoctorante au Centre d’Etude du Droit Asiatique (CALS) de l’Université Nationale de Singapour à partir de 2020.



LIGNES DE VIE D'UN PEUPLE, "UN PEUPLE, UN AUTEUR, UNE ENQUÊTE DE TERRAIN"

Henry Dougier est éditeur, fondateur des Éditions Autrement (1975). En 2014, il fonde la maison d’édition les ateliers henry dougier qui, au travers de sa première collection de livres Lignes de vie d’un peuple, a pour objectif de « briser les murs et les clichés » en donnant la parole à des témoins souvent invisibles pour raconter le monde tel qu’il est.


En couverture de l'opus sur la Thaïlande on trouve une superbe photographie de l’artiste Céline Boyer. Dans sa série Empreintes (publiée aux éditions Parenthèses en 2013), elle a réuni des personnes différentes afin de mêler le tracé cartographique de leurs origines au « portrait » d’une main unique. En l’occurrence, pour le livre d’Eugénie Mérieau, il s’agit de la main d’Arkanae, 35 ans et Thaïlandais donc.


Pour s'offrir l'essai passionnant d'Eugénie Mérieau, c'est par ici .

69 vues