Ô Bali, si tu savais ...qu'avec "Quelque chose de Bali" j'ai effleuré ton âme.

"Ô Bali, si tu savais comme j'ai entendu parler de toi, combien de photos de globe-trotters aguerris j'ai vues, le nombre de retraites de yoga ou de méditation qui ont affriolé l'Occidentale en quête de déconnexion que je suis.

Ô Bali, que tu sembles belle, idéale pour les cartes postales que j'enverrais et pour les quelques clichés que je mettrais sur mon feed Instagram.

Mais au fait Bali, qui es-tu vraiment ? Qui sont ceux que tu portes en ton sein, les Balinais?

Ne me dis pas qu'ils sont comme je voudrais qu'ils soient. Non! Dis moi leurs racines, leurs légendes, leurs croyances, leurs traditions, leurs réalités, leurs plaisirs."

C'est avec toutes ces questions que j'ai ouvert l'ouvrage d'Alexia Dréau, "Quelque chose de Bali" paru aux éditions Nanika il y a quelques mois. Ambitieux me direz-vous ?

Pari pourtant réussi par l'auteure qui s'est installée en 2018 sur l'île enchanteresse.

Parlant des célèbres portes candi bentar du temple Pura Lempuyan, Alexia Dréau écrit dans les premières pages :" Et même si le site compte d'autres temples, tous très beaux, ces portes sont la seule chose que la majorité des touristes viennent voir. Prendre cette fameuse photo et s'en aller. Pour des voyageurs qui se disent en "recherche de soi" et qui viennent à Bali pour "se trouver", voici une attitude bien paradoxale...". Alexia, on ne se connaît pas vous et moi mais je sens qu'on va bien s'entendre. Laissez moi deviner ! Vous aimez aller au-delà des images d'Epinal et des idées reçues pour fouiller, apprendre, rencontrer?


UN GUIDE QUI SORT DES SENTIERS BATTUS


Alexia Dréau prend des pincettes et nous présente son livre comme "une modeste introduction à l'immensité de ce qu'est la culture balinaise". Evidemment on pourrait toujours entamer la lecture de thèses sur Bali et inutile de dire que rien ne vaut de vivre au milieu des Balinais pendant plusieurs années pour appréhender (un peu) leur culture. Toutefois,"Quelque chose de Bali" est bien plus qu'une simple introduction, c'est une immersion. En tournant les pages, j'ai le sentiment savoureux d'échanger avec une amie qui me raconterait l'histoire de l'île, ses traditions, ses spécificités, tout cela saupoudré d'anecdotes qui font le sel de l'île et de ses habitants.


Le vieux Bali, les neuf royaumes, la colonisation, l'indépendance: le chapitre sur l'histoire de l'île est suffisamment documenté pour en apprendre davantage et en même temps suffisamment simple pour retenir les éléments clés.

J'ai particulièrement apprécié les chapitres sur les traditions et les croyances. Saviez-vous qu'à Bali les noms propres donnent des informations sur la caste, l'ordre de naissance dans la fratrie et le nom personnel ?

Concernant la religion et les croyances, Alexia Dréau rend accessible tout un pan de la vie balinaise en réalité extrêmement complexe et intime. Un des exemples qui m'a le plus intéressée est celui des rites de passage. La vie des Balinais est jalonnée de cérémonies qui s'articulent autour de trois grands moments: naître, grandir et mourir.


Plus j'avance dans ma lecture et plus j'ai cette petite musique en tête en pensant à toi, Bali, île sublime et mystérieuse:

"Ella elle l'a ce je n'sais quoi Que d'autres n'ont pas qui nous met dans un drôle d'état Ella ella l'a ella elle l'a cette drôle de voix cette drôle de joie Ce don du ciel qui la rend belle ella elle l'a ella elle l'a ella elle l'a

Elle a ce tout petit supplément d'âme Cet indéfinissable charme cette petite flamme". *

Je m'égare. Mais il est vrai que le livre est un concentré de particularités, de petits riens, d'informations tantôt sérieuses, tantôt drôles, que je vois bien se dessiner "ce tout petit supplément d'âme" qui fait ta spécificité, Bali.

La culture, la danse, la musique, la cuisine, tout est abordé. L'ouvrage est parsemé de photos, d'illustrations et, originalité (!), de QR codes qui permettent d'accéder à du contenu audio ou vidéo en les flashant. La mise en page et le format offrent une lecture agréable. Le guide se glisse facilement dans un sac de routard, dans une valise ou un sac à main.


LA RENCONTRE AVANT OU APRÈS LE DÉPART


Si vous êtes à la recherche du Top 10 des choses à voir à Bali, passez votre chemin. En revanche, si vous avez envie de mieux comprendre certaines de vos expériences sur place ou tout simplement de vous remémorer de bons souvenirs de séjour, ce guide culturel sera pour vous. Il conviendra également très bien aux curieux qui apprécient découvrir différents pays et peuples. En fin de compte, il s'apparente à une rencontre avec un habitant, en l'occurence expatrié, qui nous fait découvrir les lieux par la porte dérobée.

Ce guide est aussi une vision engagée du voyage. Il prône une exploration qui nous sort de notre zone de confort et nous fait oublier nos jugements. Le voyageur de demain sera conscient et responsable ou ne sera pas. Et c'est très bien ainsi!


Qu'il fut bon, Bali, de te découvrir au travers de ce "Quelque chose...".


"Quelque chose de Bali" d'Alexia Dréau, éditions Nanika, 226 p. 15 euros.


Tous les livres de la collection "Quelque chose de ...":

















* paroles de la chanson "Ella, elle l'a" de France Gall

77 vues0 commentaire